L'univers d'Amaranth

Forum RPG
 

Partagez | 
 

 Une antique porte se réveille et une armée en marche

Aller en bas 
AuteurMessage
Deus ex
Joker/Maître du jeu
Joker/Maître du jeu
avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 23/02/2013

Inventaire
Âge: infini
Arme(s) et/ou Familier: ses membres chéris
Magie:

MessageSujet: Une antique porte se réveille et une armée en marche   Dim 2 Fév - 15:10

Antique porte:
 


Suite au réveil de l'antique porte, Trajan décide de mener une expédition. A la tête de 10 000 hommes et bien décidé à prendre l'avantage, il s'engouffre dans ce passage inconnu en ayant pris soin de laisser la gérance de son royaume à la main du roi. Au bout de cette route, l'attend une immense plaine glacière avec pour seule phare la lueur d'une cité lointaine...


Portail de glace:
 


Sadi et Trajan, vous racontez votre périple parmi ces contrées jusqu'alors inexplorées peuplées de monstres hostiles et anormalement grands.

Ordre de passage : Trajan, Sadi puis le MJ

Les monstres : Polagriff (ours polaires géants) et Rapaces des neiges (entre autre...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trajan H.
Roi des Humains
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 25/01/2013
Age : 23

Inventaire
Âge: 42
Arme(s) et/ou Familier: Épée noire forgée par Dextra noctibule et qui permet aux poisons de Trajan d'être diffusé dans le corps de la victime
Magie:

MessageSujet: Re: Une antique porte se réveille et une armée en marche   Dim 23 Fév - 2:02

     Alors que je vaquais à des occupations de roi en guerre, certes désespérantes de monotonie mais toutefois nécessaires, l'un de mes subordonné me fit parvenir un message que j'attendais depuis l'arrivée des nuages au dessus du continent : le grand portail au nord s'était éveillé. Enfin un peu d'action!
     C'est au cours d'une de mes lectures d'un vieux grimoire de ma bibliothèque que j'ai eu vent de l'histoire d'une "île flottante" de la taille du monde connu et qui se retrouve tous les mille ans au dessus d'Amaranth. Vous vous douterez naturellement que le fait qu'une île flotte avait jadis attisé l'imagination du peuple, et tous s'étaient parés de théories plus fumeuses encore quant au contenu de cette île. Mais toutes ces fabulations s'accordaient sur quelques points : cette île est recouverte de richesses ; cette île est dangereuse ; on ne peut y accéder que par les Grand Portails. C'est sur le troisième point que j'ai concentré mes recherches. J'ai donc découvert qu'il existait trois grand portails encore debout aujourd'hui, l'un dans le camp ennemis, l'un sous les eaux et le troisième sur mes Terres.
     Mais ces portails ne se réveilleraient que lorsque le lien avec l'île sera réaménagé. Aussi lorsque je l'ai vu se profiler au loin je me suis empressé d'instaurer des tours de garde près dudit portail et de former une armée de 10 000 hommes spécialement idiotçue pour l'exploration en terrain inconnu. Je les avaient préparé au plus chaud comme au plus froid! Tout étaient paré depuis des semaines, il ne restait plus que le signal.
     Ce même signal qui m'est venu ce matin. Ce même signal qui signe le début d'une grande aventure.

     Et me voici donc à faire face à mon armée, avec dans mon dos mes grands généraux, Sadi-Chan (que je n'aurais pu laisser derrière moi) et le portail. C'était émouvant, ces dix milles têtes qui étaient là à boire mes paroles et à vouloir se sacrifier pour la grandeur et la pureté de l'empire! Mais l'heure n'est pas au sentimentalisme mais à l'action, aussi commençai-je la traversée.
     Près du portail se trouvait tout une zone régie par un hivers sans fin, aussi les routes étaient-elles gelées depuis bien longtemps. Nous ne pouvions donc pas tenir l'allure que j'aurai souhaité. Mais la colonne d'hommes progressait néanmoins sous le regard attentif de Sadi, qui s'amusait à punir les retardataires. 
     Nous pénétrâmes ainsi dans un immense caniveau dont les flanc étaient une accumulation de glaces de tout âges, parfois créant un pont au dessus de nous. De temps en temps un hurlement se faisait entendre par delà le canyon ou alors un craquement sinistre. Bien que mes hommes soient fiers et nombreux, on sentait bien qu'une tension s'accumulait. Peut être n'appréciaient-ils pas le fait de pouvoir tomber dans un guet-append?
     Mais le sort nous a été clément et rien de fâcheux ne nous arriva. Enfin durant la traversée du canyon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sadi-chan
Citoyen
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 11/02/2013
Age : 24

Inventaire
Âge: 26
Arme(s) et/ou Familier: Trident, fouet
Magie:

MessageSujet: Re: Une antique porte se réveille et une armée en marche   Ven 14 Mar - 17:32

Quelle vue ! Au côté de mon cher Trajan, je ne pouvais qu'admirer les immenses plaines glaciaires qui nous faisaient faces depuis la sortie du canyon, et c'en était à vous couper le souffle. Une sensation de froid intense m'envahit malgré ma cape fourrée de la douce peau d'enfants animorphes. C'était beau. Terriblement beau. Je me tournai vers mon Sombre Seigneur et ne pus m'empêcher de frissonner de plaisir. Mmmmmmmmmmh ! Il me lança un regard appuyé avant de se tourner ostensiblement vers la route. Un passage était déjà tracé dans la neige et le petit homme -un sorcier qui nous accompagnait pour nous indiquer le chemin adéquat- nous avait fait signe que nous étions sur la bonne voie.
Accompagnés de nos dix milles soldats, nous nous mirent en route. Au premier abord, ce paysage semblait stérile de toute vie, mais avec un œil observateur, nous pouvions apercevoir là une trace de patte dans la neige, là les restes d'une vieille charogne... Aussi je me méfiais et restais constamment alerte en cas de danger.
Et bien m'en pris car au bout de quelques heures seulement nous subirent notre première attaque (et par conséquent, nos premières pertes...).

La menace venait du ciel. Et en effet, un rapace avait surgit des sombres nuages et tournoyait au-dessus de nos têtes. Son ombre recouvrait une bonne partie de nos troupe ce qui n'était pas de très bonne augure... Les chevaux hennirent en sentant cette menace planer et en quelques minutes ce fut la panique générale. Je lançai quelques ordres pour organiser la faction des sorciers mais le colossal animal piqua vers nous tête la première et emporta dans son bec une dizaine d'entre eux. Nous le vîmes les engloutir d'un seul coup avant de se remettre à tournoyer comme une ombre menaçante.

Nos troupes perdirent de leur cohésion et un certain nombre se mirent à courir en tous sens. Il s’agissait de nouvelles recrues (les imbéciles, ils n’avaient pas encore bien saisis que la fuite était passible de mort dans le magnifique règlement de notre Roi). D’un geste machinal je lançai mon fouet sur le premier couard venu. La corde se resserra autour de son cou dans un étau mortel. Le misérable poussa des cris de cochon qui firent se retourner le reste des soldats présents ou en pleine fuite. Tous croyaient assister à un nouvel assaut de l’aigle géant. Quelle fut leur surprise quand ils virent ce beuglard s’agiter au bout de mon fouet !
« Ce n’est que moi, bande d’incapables ! Si vous ne revenez pas immédiatement dans les rangs, prenez conscience que je viendrais moi-même vous récupérer, jusqu’en enfer si il le faut, et que vous subirez le pire sort qui soit ! »
La menace eu son effet (heureusement, j’étais connu pour tenir mes macabres promesses) et tous revinrent vivants. A l’exception du minable vermisseau qui mourut étouffé.
Je jetai un regard sans compassion à ce dernier avant de lever les yeux vers le ciel. L’oiseau avait disparu. Je connaissais assez le comportement animal pour savoir que ce dernier, satisfait, avait sans doute rejoint son nid pour digérer. Mais viendrait un moment où l’appétit dicterait de nouveau sa conduite et le monstre reviendrait vers nous comme un écureuil vers sa réserve de nourriture.
Sans attendre les ordres de mon Sombre Seigneur, j’invectivai nos hommes à avancer. Ils ne se firent pas prier deux fois. Nous progressions donc à une allure soutenue et un nouveau paysage se profila devant nous. Les immenses montagnes enneigés nous menèrent à une sorte de cuvette où s’étendait une vaste forêt de pins. Plus nous nous rapprochions, plus les arbres gagnaient en hauteur, de sorte que même les plus grand arbres de chez nous paraissaient faire à peine la moitié de ceux-là. Nous décidâmes de faire une courte halte à l’orée de ce bois –qui paraissait peu engageant, je dois l’avouer…- quand l’un de nos hommes hurla :
« IL EST REVENUUUU ! ».
L’ombre tournoyante plana une fois de plus au-dessus de nos têtes. Comme un seul homme, tous brandirent leurs lances. Ils n’attendaient plus que mon signal, que je leur donnai bien volontiers lorsque l’oiseau piqua vers nous. L’attaque lui fut fatale. Il tomba dans un bruit sourd, embroché de tous les côtés et ressemblant plus à un porc-épic qu’à une bestiole à plume. Les soldats se regardèrent et d’un commun accord, décidèrent de dépiauter la bête en guise de vengeance et de la manger tout simplement.
Le festin fut immense. Nous installèrent finalement notre campement  pour nous reposer après cette première journée très éprouvante et nous profitèrent de cet abondante nourriture. Cependant, Trajan avait l’air soucieux et il se retira bien vite dans sa tente. Le temps passant, je me demandais quels pouvaient bien être les préoccupations de mon souverain et sans demander l’accord des gardes postés en faction, je me glissai à l’intérieur de ses appartements privés… (J’espérais aussi que lui se glisserait dans le mien… Muhahahaha).  


Spoiler:
 

☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆

De toutes les aberrations sexuelles, la pire est la chasteté.
Mmmmmmmh !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trajan H.
Roi des Humains
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 25/01/2013
Age : 23

Inventaire
Âge: 42
Arme(s) et/ou Familier: Épée noire forgée par Dextra noctibule et qui permet aux poisons de Trajan d'être diffusé dans le corps de la victime
Magie:

MessageSujet: Re: Une antique porte se réveille et une armée en marche   Dim 13 Avr - 16:54

   Le premier soir, je dus rester un peu pour la forme, mais je decidai de retourner au plus tôt dans ma tente. J'avais des choses à régler sur le déroulement de cette première journée. Je fis appeler le sorcier. Il arriva vite, un point pour lui. Il était blème et tremblait comme une feuille. Il savait surement pour qu'elle raison je l'avais fait venir.
     Dès qu'il se fut agenouillé devant moi, je dis:
     "Bien, sorcier, que peux-tu dire de cette journée?
     -Elle fut désastreuse Monsegneur.
     -Je te l'accorde. Que crois tu que l'on puisse en conclure quant à la suite de ce périlleux voyage?"
     Il me regarda avec des yeux incrédules. Que la vie d'un empereur est dure! Je m'accroupi pour être à son niveau et lui dis, en prenant son cou pour rapprocher son oreille de ma bouche:
     "Nous allons toi comme moi conclure un pacte. Tu es le sorcier en charge de nous indiquer un chemin. Mais plus encore, de nous indiquer un chemin sûr, aussi, lorsqu'un danger approche, tu es en devoir de prévenir les troupes pour le combat qui va venir. Tu dois être en mesure de nous dire combien, où et quand la menace arrive. Et ne commence pas avec des "mais monseigneur...". Me prendre pour un imbécile sera la plus grosse et la dernière erreur de ta vie. Je n'ai pas de pouvoirs mais je m'y connais certainement beaucoup plus en magie que la grande majorité des sorciers de ce monde. Aussi je sais ce que je puis te demander. Et sache que à ta prochaine erreur, je te confierai aux mains de la douleur en personne, si tu vois ce que je veux dire. Et je suis sure qu'elle en sera ravie, elle s'ennuie légèrement vois-tu?"
     Et comme si le fait d'en parler l'avait attirée, Sadi poussa le pen de la tente. le sorcier dégluti, s'excusa encore et me supplia de lui offrir encore une chance. Je le relâchai en lui conseillant de se souvenir de notre petite discussion. Puis je me rassi dans on fauteuil, attendant de savoir ce que cette dernière arrivante souhaitait, bien que je sache déjà en partie quel était l'objet de sa venue.

Mille fois désolée pour cette attente mille fois trop longue. Si tu veux que je rallonge un peu ma réponse dis le moi, soit chiante à souhait, je suis vraiment désolée! ><
En espérant que ma réponse te convienne! ><"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sadi-chan
Citoyen
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 11/02/2013
Age : 24

Inventaire
Âge: 26
Arme(s) et/ou Familier: Trident, fouet
Magie:

MessageSujet: Re: Une antique porte se réveille et une armée en marche   Mar 15 Avr - 10:08

Le sorcier se précipita vers l'ouverture de la tente en me frôlant, ce qui eut pour effet de le faire gémir d'horreur. Mon sourire carnassier s’accentua à la vue du petit bout d'homme s'enfuyant à toutes jambes. Aaaah, que j'aimais être respectée ainsi. Je me tournai vers mon Sombre Seigneur, la mine légèrement espiègle.
Ici, à l'abris des regards indiscrets, je pouvais me permettre de ne pas suivre l'étiquette à la règle. Aussi, en guise de salut, je m'approcha avec souplesse et contourna son fauteuil. Je penchai légèrement le buste de sorte que nos deux joues se frôlèrent et j'observais en même temps que lui le très vieux grimoire posée sur la table.
Son vieux cuir usé ne laissait en rien présager de l'importante mine d'informations qu'il renfermait.

- Nous avons survécu à cette première journée, lui dis-je sans préambule.

Trajan, la mine sombre, tressaillit à mes propos. Mes mains se baladèrent sur son torse, de sorte que j'y sentais le moindre de ses muscles contractés.

- Il faut savoir savourer nos victoires mon Seigneur, lui susurrais-je au creux de l'oreille. Et évacuer toutes ces vilaines tensions...

Mes mains tâchaient déjà de déboutonner sa chemise lorsque ce dernier m'attrapa par la nuque, m'arrêtant net dans ce que j'avais entrepris. Je crûs l'avoir froissé, mais il n'en fut rien. Trajan se leva et m'enlaça avec cette brutalité qui m'était familière, ses longs doigts bagués enserrant toujours mon cou, et ses lèvres s'écrasant sur les miennes. Un frisson extatique parcouru tout mon corps à cette caresse.

Notre union silencieuse dura jusqu'à l'aube. Nous reprirent alors silencieusement nos rôles respectifs, menant tous deux la marche à ces milliers d'hommes qui nous suivaient. Le sorcier nous devançait de peu, la leçon de la veille lui ayant finalement servi car nous ne rencontrèrent plus aucun obstacle sur notre route.  
Nous pénétrèrent sur les coups de quinze heures dans ce qui ressemblait à une immense cité abandonnée au milieu des bois. Le froid intense qui nous avait accueillit à notre arrivée sur cette île avait peu à peu laissé place à une chaleur quasi-exotique.
Nous atteignirent sans mal ce qui nous paraissait être le seul temple de la ville.
Sans plus tergiverser, nous nous engouffrâmes à l'intérieur...


☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆

De toutes les aberrations sexuelles, la pire est la chasteté.
Mmmmmmmh !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deus ex
Joker/Maître du jeu
Joker/Maître du jeu
avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 23/02/2013

Inventaire
Âge: infini
Arme(s) et/ou Familier: ses membres chéris
Magie:

MessageSujet: Re: Une antique porte se réveille et une armée en marche   Mer 16 Avr - 16:28

~~première partie terminée~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une antique porte se réveille et une armée en marche   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une antique porte se réveille et une armée en marche
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Porte étendard orque
» "La vidéo qui réveille^^"
» Aucun prisonnier n'a pu s'échapper, d'après le porte-parole de la PNH
» Utilité du bouclier lorsque l'on porte une armure légère
» Une porte...Allez toquer, ne soyez pas timide !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'univers d'Amaranth :: Le continent d'Amaranth :: Partie septentrionale-
Sauter vers: