L'univers d'Amaranth

Forum RPG
 

Partagez | 
 

 Une arrivée royale au pays sauvage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Deus ex
Joker/Maître du jeu
Joker/Maître du jeu
avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 23/02/2013

Inventaire
Âge: infini
Arme(s) et/ou Familier: ses membres chéris
Magie:

MessageSujet: Une arrivée royale au pays sauvage    Dim 2 Fév - 15:50

Antique portail:
 


La traversée du portail stupéfia la coalition royale animorphe, vampire et elfique, dévoilant ainsi un univers onirique et dangereux. Ces paysages sauvages et tropicaux annonçaient une faune particulièrement vénéneuse. Seule la promesse de l'aventure guida l'expédition de 15 000 épées et lances. Ils étaient loin de se douter que l'île leur réservait bien des rencontres...


Portail mystique:
 


Vhan, Epsilon, Argawaen et Blake, vous racontez votre périple parmi ces contrées jusqu'alors inexplorées peuplées de monstres hostiles et anormalement grands.

Ordre de passage : Epsilon, Vhan, Argawaen, Blake et le MJ

Les monstres : des serpents venimeux, des plantes agressives et toute une flopée d'insectes explosifs (entre autre...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epsilon Luna
Roi des Vampires
avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 16/02/2013
Age : 23
Localisation : Sud

Inventaire
Âge: 135
Arme(s) et/ou Familier: Lames démoniaques invoquables
Magie:

MessageSujet: Re: Une arrivée royale au pays sauvage    Dim 2 Fév - 20:46

Pourquoi venir? Avec la découverte de ces portails, Epsilon avait tenu à ce que son peuple participe à l'exploration de ce nouveau.. Territoire? On ne savait rien de cet endroit, ni sa géographie, ni ses limites, ses origines.. Et surtout on avait aucune idée de ses dangers car aucun des explorateurs solitaires, ou même des petits groupes, n'en étaient revenus. Alors tout les royaumes s'étaient entendus pour mener des expéditions communes. Les souverains eux-mêmes s'étaient portés volontaires, par ennui ou par envie d'aventures nouvelles. Pourquoi lui s'était aventuré ici? Alors que la guerre s'ouvrait à son royaume et que son peuple s'y préparait avec acharnement... Pourquoi voulait-il s'aventurer ici par lui-même?
Il se posait cette question depuis son départ, quand, à la tête d'un détachement de l'armée vampire, il arriva près de l'immense portail qui semblait se tenir la depuis des siècles. Il voyait de loin d'autres armées s'y rendre, tout les volontaires étaient a l'heure. Les volontaires? Il ne pouvait bien évidemment pas partir et s'accaparer toute la gloire, ses alliés s'étaient joint à lui, ou lui à eux, pour traverser ce portail. Il reconnu de loin l'étendard du très ancien royaume elfique, dont il devinait la silhouette du général Argawaen, chef des armées elfiques. Sa réputation avait fait son chemin depuis longtemps et il était connu comme un guerrier aussi agile d'âme que de lame. Plus loin encore, dans la direction opposée, le roi Vhan arrivait à la tête d'une partie de l'armée des animorphes. Il avait rencontré diplomatiquement son épouse, la reine Eôs, peu auparavant, et était certain de le compter comme allié fiable. Il il sourit et força son pas, aussitôt suivi par son second puis toutes ses troupes, pour finalement arriver au point de rendez-vous légèrement en avance sur l'heure prévue, et peu avant ses alliés.
Il ordonna le repos de ses troupes et déploya rituellement ses ailes pour prendre de la hauteur et voir de haut le spectacle de ses alliés arrivants. Juste avant de se poser il aperçu du coin de l'oeil u invité surprise. Une silhouette solitaire avançait, seule, vers ses hommes. Sa chevelure lui indiqua qu'il s'agissait de Blake. Un humain, si il l'était encore, qu'il avait été amené à étudier dans les hautes sphères de la démonologie.
Tient, il se souvenait pourquoi il s'était porté volontaire. La vue Blake lui en avait rappelé les deux raisons. La trêve avec les humains, un peu imposée par l'énormité de la situation, lui permettait de quitter ses fonctions un moment, et puis sa spécialisation dans les études magiques lui imposaient de venir voir ces événements depuis les premières loges...

☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆

Epsilon:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vhan Crocgivré
Roi des Animorphes
avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 25/01/2013
Age : 23
Localisation : Partout où il y a de la place =D

Inventaire
Âge: 35
Arme(s) et/ou Familier: aucune
Magie:

MessageSujet: Re: Une arrivée royale au pays sauvage    Sam 8 Fév - 12:49

Le vent s'était calmé depuis l'apparition de l'isla draconica, ce qui était vraiment dérangeant pour une des région les plus venteuse du continent. Le calme du paysage était seulement troublé par l'avancé de mon armée. Beaucoup s'étaient transformés en en forme bestiale pour le trajet. Sur insistance de mon second qui voulait absolument que l'on me voit en tant que chef, je ne l'avais pas fait.

Peu à peu, je put voir ledit portail. Jamais nous n'aurions imaginé son existence sans l'île. C'était à la fois excitant et inquiétant ! Une pointe de déception quand j'aperçu les vampires qui étaient déjà là. Ma reine m'avait dit que nous pouvions compter sur eux mais le fait qu'il nous ai devancé me crispa. Peut-être était-ce mon côté guerrier qui se rebellait contre ces espèce de scientifiques ? Enfin bon, au moins j'arrivais avent les elfes.

Chevauchant mon tigre géant, qui s'était lui-même appelé Felix, je saluai le roi Epsilon.

-Bien le bonjour Votre Majesté Écarlate. Ma reine m'a dit le plus grand bien de vous et je suis heureux de vous avoir à nos côtés. Je suggère que nous traversions dès que le Général nous aura rejoint ?

Alors que je prononçai ces mots, les étendards elfiques étaient déjà là.

☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argawaen Ly'llandril
Citoyen
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 27/02/2013
Age : 23

Inventaire
Âge: 90
Arme(s) et/ou Familier: Le sabre d'Arga.
Magie:

MessageSujet: Re: Une arrivée royale au pays sauvage    Mar 11 Fév - 9:18

Escorté de mes meilleurs hommes, nous arrivâmes juste à temps pour réunir le trio vampire-elfe-animorphe. A mes côtés, mon disciple Blake ne passait pas inaperçu. Le Roi Epsilon notamment ne cessait de lui lancer des coups d’œil interrogateur. Je salua de la tête les deux monarques avant de stopper mon cheval et ainsi mon détachement de 5 000 guerriers. Sur ma droite, l'immense portail miroitant de bleu se détachait nettement dans ce paysage hostile et ces plaines désertiques. L'atmosphère était presque suffocante, tant par le manque de vent que par l'agitation qui commençait à monter parmi les troupes.

D'un commun accord, nous nous décidâmes à avancer. Je fis un signe de la main, ordonnant à mes elfes de me suivre et m'engouffra le premier dans le portail. Au passage de l'arche, un frisson me parcouru. De l'électricité statique peut être... Et sans m'en rendre compte je traversais un court tunnel peu éclairé qui aboutit presque immédiatement sur une nouvelle arche. Deux énormes piliers surmontés de flambeaux encadraient la sortie. Le même frémissement me pris en traversant le portail. Nous débouchâmes enfin sur un paysage tropical et non défriché. Sur mes ordres, un groupe se mit à trancher liane sur liane pour enfin tomber sur une clairière dégagée aux allures paradisiaques. Ce chemin n'avait visiblement pas été emprunté depuis longtemps...  

Nous réunîmes les trois races dans cet endroit isolé et je m'avançai vers les souverains pour leur faire part de quelques doutes quant à la prétendue terre idyllique que nous arpentions.

- Mes Seigneurs, leur dis-je, nous devrions rester vigilants en ces terres inconnues...  

☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆

Arga en tenue de combat:
 


Dernière édition par Argawaen Ly'llandril le Dim 16 Fév - 13:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake D. White
Citoyen
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 28/01/2013

Inventaire
Âge: 17
Arme(s) et/ou Familier: Sulphur, une épée démoniaque qui suinte de l'acide.
Magie:

MessageSujet: Re: Une arrivée royale au pays sauvage    Mar 11 Fév - 19:00

Enfin nous arrivions en vue du portail. Pendant toute la chevauchée, j'avais fait part à mon désormais maître mes inquiétudes sur le portail. Nous avions beau tourner et retourner la question, aucun ne savait ce qui aller se passer quand j'essaierai de le franchir. La meilleure solution était que je franchisse le dernier. Je me sentais tendu, plus encore lorsque je senti le regard un peu trop intéressé du roi vampire. Sa vue me glaça le sang et je me surpris à prier pour qu'il se souvienne que j'étais de leur côté...

Je failli m'endormir en comptant les guerriers qui s'engouffraient dans ce passage vers l'inconnu. 15 000 lames, c'était vraiment impressionnant !
Enfin, quand le dernier soldat passa -un animorphe au regard haineux- j'inspirai un grand coup et enquit File-au-vent de traverser. Le poney elfique, étrangement à l'aise trotta allégrement vers la porte. Je cessa littéralement de respirer quand sa tête rentra dans l'espèce de rideau magique et ne reprit mon souffle que lorsque je vis le couloir. Je me retourna pour inspecter le portail. Rien n'avait bougé. Il était toujours ouvert, constant, sans le moindre signe de fermeture.

-Nous avons eu de la chance, entendis-je dans un coin de ma tête.

Depuis peu, sûrement un petit résultat de mes entraînements, Daemon s'était mit à parler de nous deux à la première personne du pluriel. C'était assez étrange de le savoir si calme après tant d'année de colère et de complot pour "sortir".

-Oui, peut-être n'est-ce pas de la magie ?
-Crois-moi petit idiot
-ah,décidément il est des choses qui ne changent pas facilement- je sais reconnaître de la magie quand j'en vois, même si nous ne pouvons pas l'annihiler !

Ce petit dialogue intérieur terminé, je demanda à File-au-vent de rejoindre le maître. Cela me prit un petit bout de temps, aussi je le trouva en pleine discussion avec les monarques. "Intimidé" n'aurait pas été assez fort pour décrire mon état mental. Je fis donc part de mes observations discrètement à Argawaen et attendit patiemment la suite des événements.

☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆

Suis la lumière et laisses les ténèbres t'engloutir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deus ex
Joker/Maître du jeu
Joker/Maître du jeu
avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 23/02/2013

Inventaire
Âge: infini
Arme(s) et/ou Familier: ses membres chéris
Magie:

MessageSujet: Re: Une arrivée royale au pays sauvage    Mar 11 Fév - 20:15

Vous voici en terre inconnue où beauté est synonyme de danger. Au loin, comme de toute part de l'île, se profile le Temple. Cette petite halte pour reprendre des forces est bénéfique car qui sait les dangers qui vous attendent à travers cette flore gargantuesque ?

Vos armées se mettent en marchent. La destination reste le milieu de l'île. Prenez garde à la nature...

Ordre de passage pour ce tour: Vhan, Argawaen, Espilon et Blake.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vhan Crocgivré
Roi des Animorphes
avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 25/01/2013
Age : 23
Localisation : Partout où il y a de la place =D

Inventaire
Âge: 35
Arme(s) et/ou Familier: aucune
Magie:

MessageSujet: Re: Une arrivée royale au pays sauvage    Mar 11 Fév - 21:11

Le changement fut radical. Sur Amaranth, nous avions un temps relativement doux, quoique sec par l’absence de vent. Ici, les Celsius avaient monté de 15 d'un coup. Chaud et humide. Une forêt épaisse et dense. Par expérience, c'était dans ce genre de milieu que se trouvait les pires bestioles...En observant le ciel, je compris pourquoi il n'y avait plus de vent en bas. Tout autour, du moins jusqu'où mon regard pouvait aller, de l'île se dressait une sorte de ceinture de nuages et de courants ascendants. Le soleil, à son zénith déjà, répandait des rayons brûlants.

Nous avions dressé le camps et établi un périmètre de sécurité afin de pouvoir évaluer la situation. Aussi, nous avions décider de mélanger nos armées afin de former un seul groupe uni.

-Majesté ?, entendis-je à ma droite.

Kéléon, un mage royal qui s'était porté volontaire.

-Oui Kéléon ?
-La magie est faible sur cette île. Je ne saurais dire pourquoi malheureusement...
-Maintenant que tu le dis, moi aussi j'ai du mal à percevoir le fluide...Préviens le reste de l'armée, que tout le monde ne compte pas uniquement sur ses pouvoirs.

Il salua et se retira. Argawaen et Espilon aussi avaient entendu apparemment Et Argawaen ne fut pas si surpris. Ah oui, j'oubliais, il n'en usait pas.

Au très loin, un hurlement sinistre me hérissa les poils, me rappelant que nous n'étions pas venu faire du tourisme. Avec l'accord de mes compères, nous levâmes le camp.
Néanmoins, je ne pouvais m'empêcher de me demander qui était cet humain qui collait continuellement le Commandant. Bha ! S'il était toujours vivant, c'est qu'Argawaen jugeait qu'il n'était pas si dangereux.

Une demi-heure plus tard, un premier contact avec la faune local nous attendait. Notre garde rapprochée se serra automatiquement autour de nous.


le premier contact:
 



-Vous n'êtes pas les bienvenues ici Vous-qui-vivez-en-bas, dit l'animal qui pour ceux qui n'étaient pas télépathes bestiale se traduisait par un rugissement. Le Seigneur de Feu ne saurait tolérer que l'on foule cette Terre sacrée.

Puis il disparu aussi simplement.

Je jetai un regard aux deux dirigeants qui me répondirent par un regard perplexe.

-Un lointain cousin qui vient nous mettre en garde des dangers qu'on encoure, des banalités quoi haha !

Je n'en menais pas large pour autant. Qui était ce Seigneur de Feu ? L'île était-elle habitée ? Mince, si seulement le cousin avait bien voulut répondre, il était si rare de rencontrer des animaux doués d'une intelligence...
Un choc douloureux dans les côtes et une chute de mon cheval me tira de ma rêverie.

-Mais qu'est-ce que...Oh slurk !

à quelques pas de là, fichée dans la terre, une flèche. Je remontais le tir et ... vis ce qui avait tiré. Et ce n'était pas seul, des milliers d'yeux nous guettaient dans la foret.


Les yeux:
 


-En position de combat !, hurlais-je à plein poumons.

☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argawaen Ly'llandril
Citoyen
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 27/02/2013
Age : 23

Inventaire
Âge: 90
Arme(s) et/ou Familier: Le sabre d'Arga.
Magie:

MessageSujet: Re: Une arrivée royale au pays sauvage    Dim 16 Fév - 13:46

Je sentis l'essence de la bête bien avant de la voir vraiment. Il s'agissait d'une sorte de lézard (costaud, le lézard) en armure sommaire, une massue que l'on pourrait qualifier de "brise-machoire" à la euh.. patte. Sans avoir pu intervenir une flèche fusa depuis son repère et se planta à quelques mètres seulement du roi Vhan. Il fut le premier à lancer des directives et sans attendre, chaque race répondit à son appel. Nos hommes, face au danger, ne faisaient plus qu'un. Mes elfes brandirent leurs carquois et firent pleuvoir des centaines de flèches, les animorphes quant à eux reprenaient leurs formes bestiales ou semi-humaines pour combattre les milliers de compères qui restaient bizarrement tapis sous l'ombre des feuilles charnues. Ce n'est que lorsque les vampires se mirent à prendre leur forme démoniaque de buveur de sang que les assaillants prirent la menace enfin au sérieux. Ils sortirent tous en trombe du couvert des arbres et sans plus attendre, attaquèrent.

Nos troupes étaient aguerries au combat, aussi ne m'inquiétais-je pas pour mes propres soldats. Je me concentra plutôt sur le premier des attaquants qui fusait sur mes compagnons. Ce tas de muscle me fit penser à une brute épaisse que j'avais battu autrefois. Il fonçait dans le tas, faisant trembler le sol et balançant sa massue à droite et à gauche, ne fixant que pour seul objectif "avancer le plus loin possible dans la mêlée". La plupart des guerriers étaient agiles et esquivaient sans mal le gourdin hérissé de pics, malheureusement, d'autres n'avaient pas eu cette chance et n'avaient pu se dégager de la folie meurtrière de la bête. Le lézard me repéra à mon immobilité. Il ne comprenait sans doute pas pourquoi je ne faisait pas comme la plupart de mes compagnons, c'est à dire "hurler à qui mieux-mieux ma rage de vaincre tout en pourfendant mes ennemis". Cela attira son attention et sans plus tarder, il bifurqua droit sur moi.

J'invoqua le Qi. A la différence de mes compagnons qui utilisaient la magie, je ne perçu aucune difficulté. Je poussa la pression aux extrémités de sorte que mes pieds et mes mains puissent bénéficier de cette force salvatrice. Il ne me fallut pas plus de quelques secondes pour courir à mon tour sur le lézard, sauter et m'élancer sur son dos pour finir à la base de son coup énorme. Désarçonné, l'ennemi (je ne savais si je devais le considérer comme une bête intelligente ou non malgré son étrange costume et ses armes semi-évoluées) se contenta de ruer au hasard dans l'espoir de me faire déguerpir. Mais, j'étais loin d'avoir dit mon dernier mot. Avec un peu de dégoût, je trancha sa gorge. Les plis de son cou étaient malléables et il m'apparut que nous ne pouvions que les battre en utilisant cette faiblesse à notre avantage. La bête tomba lourdement au sol en convulsant. Je me releva sur la peau cuirassé de son dos et cria de toutes mes forces : Visez les jointures de leurs corps !!

Je sauta de nouveau dans la foule et continua à ma battre de cette manière, faisant ainsi tomber nos ennemis petit à petit. Malheureusement, même à dix contre un, je ne nous sentais toujours pas prendre l'avantage...

☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆

Arga en tenue de combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epsilon Luna
Roi des Vampires
avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 16/02/2013
Age : 23
Localisation : Sud

Inventaire
Âge: 135
Arme(s) et/ou Familier: Lames démoniaques invoquables
Magie:

MessageSujet: Re: Une arrivée royale au pays sauvage    Dim 23 Fév - 17:49

Le cri du roi Vhan tira Epsilon de ses réflexions, car lui non plus n'avait pas compris les rugissements de la bête. Le combat s'engagea autour de lui. Il retira le bandeau de son œil droit et jugea la situation avec son regard, plus érudit que guerrier. Les créatures semblaient plus intimidantes que puissantes, et leurs armures cachaient cachaient un corps puissant, mais finalement assez peu résistant - sûrement un ennemi qui combat toujours en groupe nombreux. Qu'a cela ne tienne, de plus, si ils étaient en effet plus musclés et mieux protégés que les races allées, ils semblaient bien moins agiles et ne tuaient qu'en frappant dans le tas. Prenant appui sur ses ailes réduites, il s'élança et invoqua ses lames dans son saut, il aperçu à ce moment Argawaen trancher dans la faiblesse d'une armure, il sourit et, avisant le.. monstre... au-dessus duquel il sautait, lui planta sa lame dans la nuque et la ressortit aussitôt, au bruit inarticulé qu'il fit, Epsilon aurait juré qu'il ne s'était même pas rendu compte s'être fait frapper. Il planta son arme dans son bras et regarda le sang couler quelques instants, puis déploya ses ailes dans leur forme complète pour s'envoler au dessus du champ de bataille, de la, il usa de sa magie obscure pour assister le général elfe dans ses conseils :
- Les armures de ces créatures sont inutiles sur leurs articulations et au visage! Frappez juste !
Une flèche transperça son aile droite, lui arrachant un court cri de rage et de douleur. Son œil libéré repéra l'archer en un battement de paupière. Il fondit sur lui comme un faucon et croisa ses lames dans sa gorge. Un picotement l'avertit que son faible sacrifice de sang ne lui permettrait pas de garder ses ailes beaucoup plus longtemps. Il les rétracta et fit habilement un espace libre autour de lui. Son agilité fit hésiter les monstres quelques instants, instants qu'il mit a profit. Le roi démoniaque planta ses deux lames dans sa cuisse gauche en souriant bizarrement, puis ressortit ses ailes en prenant son envol sur sa jambe droite, une fois en l'air, il se mit à survoler à toute vitesse la périphérie du champ de bataille, plantant ses lames dans les archers moins protégés que les monstrueux guerriers faisant face a ses troupes.
Ses guerriers, eux, avaient plus de mal à résister, mais leurs coups portaient juste. Cependant, les ennemis étaient encore nombreux, et semblaient bien décidés à ne pas les laisser passer.

☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆

Epsilon:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake D. White
Citoyen
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 28/01/2013

Inventaire
Âge: 17
Arme(s) et/ou Familier: Sulphur, une épée démoniaque qui suinte de l'acide.
Magie:

MessageSujet: Re: Une arrivée royale au pays sauvage    Lun 24 Fév - 13:35

J'avais déjà observé une bataille...de loin. J'avais trouvé ça impressionant, le vacarme des armes qui s'entrechoquent, la poussière qui se mêle avec le sang. Mais là, vivre une bataille, c'est carrément angoissant ! Déjà que le chef Animorphe a failli passé l'arme à gauche si un de ses soldats ne l'avait pas désarçonné ! Puis l'instant d'après, d'un un mouvement quasi uniforme, tous ont tiré leur armes. Malheureusement, je me trouvais à la périphérie du camp, aussi, pas étonnant que je regarde à présent une flèche logé dans mon épaule gauche.
"Tu aurais pu faire attention," me dit Daemon.
"Oh la ferme !"

Grognant de douleur, je retire la flèche avec un léger regard de dégoût. Je déscend promptement de File-au-vent, pour éviter qu'il ne soit la cible des archers et dégaine mon épée, gracieusement offerte par Maître Arga.

-Allez, ramenez-vous bande de lézards crasseux !

Bon ok, question témérité je bat des records. M'enfin, on peut se le permettre quand on est à moitié démon non ? Mon pouvoir de guérison limitera les dégâts. Tout va très vite au coeur de la bataille, des jets de magie, des tirs d'arc, des membres qui volent, un ... roi vampire qui vole. Sérieux ? Oula, moment d'inattention et je failli me prendre un coup de hache dans la tête. Je me baisse, me concentre exclusivement sur ma lame afin de ne faire qu'un avec elle. Merci les enseignement rudimentaires que mon maître à put m'enseigner quand le sang violacé du lézard gicle de sa blessure béante. Je continue ce ballet mortel 4,5,6 fois. Mes égratignures s'accumulent mais la fièvre du combat s'empare de moi, les cris des guerriers deviennent une litanie, le sang devient mon seul air respirable. Je sens à peine Daemon s'éveiller en moi et se joindre à ma danse mortelle. Les corps s'entassent autour de moi. Je crois que j'ai une côte cassée, mais celui qui m'a fait ça n'est déjà plus de ce monde. Au bout de 20 minutes de combats acharnés, nous prenons peu à peu le dessus. Puis vient la première secousse. Puis la deuxième. Petit à petit, les armes se baissent. On se regarde. Et les lézards s'enfuient. Oui, ils savent quand un ennemi beaucoup plus dangereux s'approche. Je cherche des yeux mon maître, je dois m'approcher de lui. Je dois avoir sale mine...

☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆

Suis la lumière et laisses les ténèbres t'engloutir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deus ex
Joker/Maître du jeu
Joker/Maître du jeu
avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 23/02/2013

Inventaire
Âge: infini
Arme(s) et/ou Familier: ses membres chéris
Magie:

MessageSujet: Re: Une arrivée royale au pays sauvage    Lun 24 Fév - 13:57

En effet, après cette sanglante bataille, vous êtes interrompu par un invité surprise. Cette fois-ci, pas moyen de le vaincre. Vous devez fuir, la cité abandonnée n'est plus très loin. Par contre, tous n'en sortirons pas indemnes, la forêt n'ayant pas encore dévoilé la totalité de ses dangers.


Spoiler:
 


Ordre de passage : Argawaen, Blake, Espilon et Vhan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argawaen Ly'llandril
Citoyen
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 27/02/2013
Age : 23

Inventaire
Âge: 90
Arme(s) et/ou Familier: Le sabre d'Arga.
Magie:

MessageSujet: Re: Une arrivée royale au pays sauvage    Dim 2 Mar - 20:35

Je repérai Blake dans la foule, le visage presque entièrement couvert de saletés et tacheté du sang de nos ennemis. Il avait l'air fatigué, usé de devoir se battre depuis si longtemps. Il n'était pas habitué à de telles batailles. J'aurais voulu lui dire que tout était terminé seulement la raison pour laquelle les lézards avaient décampés ne me disait rien qui vaille...
Et ce fut lorsque nous entendîmes les battements d'ailes du colossal dragon que nous nous rendirent compte de notre fatale erreur : celle de ne pas avoir fuit, nous aussi.
La bête légendaire survola notre groupe en panique et piqua au sol en en fauchant quelques-uns dans sa gueule remplies de crocs acérés.
Blake -tétanisé ou fasciné, je ne saurais dire- regardait fixement l'animal déchiqueter nos compagnons d'infortune en plein vol avant de darder ses yeux droit sur nous. Je me précipitais pour lui prendre le bras et le secouer avant de nous mettre à courir vers un endroit moins accessible : c'est à dire au couvert des arbres.
Nous sentîmes le souffle brûlant de son haleine dans notre dos malgré la distance. La terreur décupla nos forces et dans un dernier sprint nous atteignîmes un immense arbre dont le tronc nous offrait un asile providentiel. J'y poussais durement Blake avant de me tourner et découvrir avec horreur les restes carbonisés de certains de mes soldats. D'immenses flammes bleues léchaient encore leur os, laissant entendre de sinistres craquements qui surtout répandait l'odeur nauséabonde de chairs grillées...
Je plongea à mon tour dans le sombre interstice et eu la mauvaise surprise de dégringoler sur plusieurs mètres, m'empêtrant dans des racines séchées qui ne ralentissaient en rien ma chute et craquaient sous mon poids. Au bout de quelques minutes très désagréables à me cogner dans tous les sens et à réveiller mes récentes blessures, j'atteignis enfin le sol.

- Ma tête, soupirais-je en me tenant le crâne des deux mains. J'ouvris les yeux et vit immédiatement le dos de mon disciple. Il avait eu le temps de se remettre de ses émotions et se tenait debout, ostensiblement tourné malgré le raffut que j'avais fait en dégringolant derrière lui. Alors, je me levais, me postant à ses côtés, et compris...

Mais où étions nous donc tombés ?

L'arbre:
 

Le lieu:
 

☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆

Arga en tenue de combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake D. White
Citoyen
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 28/01/2013

Inventaire
Âge: 17
Arme(s) et/ou Familier: Sulphur, une épée démoniaque qui suinte de l'acide.
Magie:

MessageSujet: Re: Une arrivée royale au pays sauvage    Dim 2 Mar - 21:59

Le calme oppressant du tombeau me fait vraiment peur. Bien sûr pas autant que l'ENORME dragon fondant en piqué et brûlant tout sur son passage, mais ce lieu dégage vraiment une atmosphère...morbide. Mon maître  me rejoint. Je ne lui fait pas remarquer son entrée fracassante, je suis son disciple après tout, mais je n'en pense pas moins ! I m'a quand même poussé dans cet arbre ! D'ailleurs, en y regardant mieux, on remarque que ce sont les racines de l'arbre qui ont défoncé les plafond du caveau. Brrr. Mes yeux commence à s'habituer à l'obscurité et devant nous se dressent des énormes statues. Mais qu'est-ce qu'ils ont avec cette île à tout faire en grand ?? Nous commençons à avancer. à mesure que nous nous rapprochons de la porte au pieds d'une statue, j'évalue les dégâts sr mon corps. 2 côtes cassées, une épaule déboîtée, que je remet avec un horrible son, des coupures peu profondes un peu partout et une qui parcours mon dos en diagonale.

"Ils nous ont pas loupé les enfoirés !"
"Ouais, mais on a vu pire hein. D'ici ce soir, seule le dos saignera encore."
"Tu peux me remercier. Sans moi tu serais déjà en train de moisir dans un lit"
"Fermes-la. Le pouvoir de guérison a toujours fait parti de moi."
"Mouais, ingrat va."


Qu'est-ce qu'il est pénible ! Vivement que j'arrive à me débarrasser de lui. En un seul morceau si possible. La meuh (nom des vaches à Amaranth) ! J'ai du mal à tenir mon épée...Qu'est-ce que c'est que ça encore ?
Nous nous trouvons dans une sorte de ... chambre mortuaire ? Dans des niches creusées à même les murs ce trouvent des cercueils et des urnes mortuaires.

-Maî..Maître, bredouille-je, je propose que nous nous hâtions, les morts n'aiment pas trop les vivants étrangers...

Comme pour me donner raison, un spectre prend forme nous loin de nous.

-Les profanateurs doivent être punis. Ces lieux sacrés seront votre tombeau !

Sa voix d'outre-tombe résonne dans cette pièce et ni une ni deux, des centaines d'autre lueurs pâles se forment, nous encerclant tous deux. Je sais bien qu'ils sont déjà mort, mais certains spectres ont une certaines consistance... Mon maître, calme ou du moins en apparence ne semble pas équipé... Je me saisi alors d'une aiguille dissimulée et la lance vers le premier venu. Bon ok, je me doutais du résultat mais j'avais espéré au moins. Un petit "Cours" de mon maître met en action mes jambes. Mourir en essayant de fuir c'est mieux que mourir en ne faisant rien n'est-ce pas ? évidemment, leurs lames sont bien tranchantes, elles. Pourquoi depuis ce matin j'ai l'impression de devoir toujours courir et me battre ? Ah oui, parce que c'est le cas. Au bord de la syncope, du coin de l’œil j'aperçois Argawaen qui tranche dans le vide, sous les rires insupportables des spectres. Mû par une rage aveugle, moi aussi je me met à trancher l'air...qui bizarrement rencontre un spectre tout aussi surpris que moi. Nous regardons tout deux ma lame dans son cœur. Il disparaît alors avec un "zwouf". L'information met du temps à parvenir au cerveau, humain ou fantôme. Je me ressaisi et m'époumone.

-Maître !! Rapprochez-vous ! Mon Cercle permet de les toucher!

Mon Cercle, c'est comme cela que nous avons nommé mon mystérieux pouvoir d’annihilation de la magie. Plein de grâce et de technique, le voici qui se rapproche. Ensemble, nous avançons péniblement à travers cette masse de fantôme direction la sortie.
Bordel, j'en ai marre de cette fichue île !

☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆

Suis la lumière et laisses les ténèbres t'engloutir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epsilon Luna
Roi des Vampires
avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 16/02/2013
Age : 23
Localisation : Sud

Inventaire
Âge: 135
Arme(s) et/ou Familier: Lames démoniaques invoquables
Magie:

MessageSujet: Re: Une arrivée royale au pays sauvage    Jeu 6 Mar - 23:03

A peine le grand dragon avait-il dévoilé sa taille titanesque qu'Epsilon voyait tout les chefs de l'expédition rappeler leurs troupes. Par magie il appela ses soldats à la retraite, ce qui était inutile car tous suivaient déjà le mouvement.
Etant le seul capable de voler, il se plaça tout a l'arrière du cortège en déroute et attira les assauts du dragon, les esquivant aussi agilement que possible, et pour le moment avec succès. Un coup de patte passe en dessous, les crocs se referment juste au dessus de lui, lui imposant une haleine soufrée fétide. Il laissa le dragon achever une chute, entraîné par l'inertie de son dernier coup et il en profita pour jeter un rapide coup d’œil aux hommes en fuite, ils s'étaient presque tous réfugiés sous de gigantesques arbres que même cet être ne pourrait pas détruire, d'ailleurs pourquoi le ferait-il si il devait protéger ces lieux?
Il se déplaça au dessus de cet arbre mais avant d'y parvenir, le dragon qu'il avait quitté des yeux lui lança une longe, une puissante, une salve de flamme meurtrière. Epsilon ne put qu’esquisser une pirouette pour mettre ses parties vitales hors d'atteinte mais le feu frappa ses ailes et ses jambes sous les genoux dans un hurlement de douleur que tous entendirent malgré le vacarme du grand dragon car il avait inconsciemment amplifié magiquement sa voix.
Il commença une longue chute vers le sol, passant tout le long de l'arbre gargantuesque, il n'arrivait pas à se concentrer et se sentait proche de sa fin <ça m'apprendra a jouer avec un dragon tient... Les démons ça suffit largement..>.
Les sifflement de l'air autour de lui lui firent reprendre un semblant de conscience et il perçu de son œil démoniaque un nouveau combat dans une gigantesque caverne.. Non, un temple..? Il se reprit et se concentra sur ses ailes détruites pour le réduire a leur forme normale, la douleur n'aidant pas. Il du sacrifier encore du sang pour y parvenir et parvint à ralentir un peu sa chute.
Au terme d'une descente de presque 20 secondes, le roi vampire tomba très, très lourdement au sol dans le craquement du reste des os de ses jambes, il resta allongé et se sentit tiré par les derniers soldats, ceux à qui ses pirouettes avaient offert le temps de se mettre à l'abri. Tout ces soldats le transportaient sous l'arbre. Il tomba inconscient lors d'un dernier long hurlement du dragon furieux, en esquissant un sourire satisfait qui masquaient à peine sa douleur.
Il resta au soins des autres hommes pur la plupart incapable de le soigner avec ses jambes mi-brisées mi-calcinées.

(ps, si vous trouvez que je fais trop d'Epsilon un héros, dites que je modifie.. Mais c'est le seul a voler pour accomplir cette tâche de diversion, aussi douloureux soit-elle ^^" )

☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆

Epsilon:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vhan Crocgivré
Roi des Animorphes
avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 25/01/2013
Age : 23
Localisation : Partout où il y a de la place =D

Inventaire
Âge: 35
Arme(s) et/ou Familier: aucune
Magie:

MessageSujet: Re: Une arrivée royale au pays sauvage    Dim 9 Mar - 18:54

Non mais c'est quoi cette île ? Non mais franchement, ok pour les lézards sauvages qui voulaient tout simplement non tuer, nous couper les oreilles et non faire cuire, mais là, un dragon. Un dragon. Sérieusement ! Et en plus pas un petit hein ! Noooon, il faut obligatoirement qu'il soit gros et donc très dangereux.Bon pas le temps de tergiverser ! Évidemment, pas évident de coordonner toute une armée en proie à la panique d'un dragon mais je tente quand même le coup.

-On se replie vers la ville, hurle-je. Transmettez à vos coéquipier !

Je jette un rapide coup d'oeil autour de moi. Notre armée homogène n'est à présent qu'un cafouillage d'ordre à travers les arbres. Mais... Mais ! Qu'est-ce que le roi Epsilon essaie de faire ? Une diversion ? Aïe, il joue littéralement avec le feu là ! Espérons qu'il ne crame pas, ce serait politiquement ingérable ! Ni une ni deux, je me transforme fissa en ma forme animale et fonce sous un immense arbre où un bon gros de l'armée est parvenue à s'abriter. La végétation laissée à l'abandon est un véritable piège à elle toute seule et y progresser, même avec des aptitudes félines ni est guère très aisé.
Enfin je parvient à rejoindre le gros de l'armée sous un arbre millénaire. Kéléon s'approche déjà de moi.

-Majesté, commence-t-il alors que je reprend ma forme humaine, le roi vampire est grièvement blessé, nous peinons à le maintenir en vie...
-Un bien lourd tribut pour avoir fait diversion...

Je lui en suis reconnaissant, mais le dragon, lui, reste encore une menace. Si la frondaison de l'arbre l'empêche de nous atteindre, d'instinct je pense qu'il sera assez affamé pour se frayer un chemin...

-Où est le Général Ly'llandril ?

Je me retourne vers l'elfe qui a dit ça, imité par beaucoup d'autres. Non, c'est pas vrai ! Lui aussi ?!
Me voilà bien dit donc. Un roi calciné, un général disparu et un dragon affamé ET enragé.
Tient, en parlant de lui, le voilà qui prend son élan pour sûrement foncer dans l'arbre.

-Érigez un mur protecteur ! Et préparez-vous à l'impact !, hurle-je aussi bien aux animorphes qu'aux elfes et vampires.

Là ça passe ou ça casse ! Mais alors qu'il fait demi-tour vers nous, un craquement sylvestre retenti et une immense chaîne surgit de la forêt, happant le dragon comme un saucisson. Son hurlement accompagne sa chute suivi d'un gros bruit métallique.

-Mais...mais qu'est-ce qu'il vient de se passer bon sang ?!
-Je crois que c'était un piège de l'île Monseigneur, me répond un vampire.

Pfiou, je sais pas ce que c'était, mais ça nous a sauvé la vie..

-Rassemblez-vous ! Je prend la tête du convoi en l'absence du Général Ly'llandril et dans l'incapacité du roi Epsilon. Nous pleurons nos morts une fois dans un endroit sûr !


Je redresse le buste, récupère un cheval et dirige donc l'armée mal en point. J'espère sincèrement que rien d'autre ne viendra perturber encore plus cette expédition...
Des contreforts se dessinent bientôt et les premières cages aussi. Jamais je n'avais vu de cages pareilles ! Aussi grosses que des dragons et, qui d'ailleurs pour certaines, contiennent des squelettes de dragons...
Je ne puis que déglutir et ordonner de continuer. L'impression de danger continuant toujours de me nouer l'estomac. Surtout, je me sens assez seul sans mes collègues pour me soutenir. Mais où êtes-vous général ??

☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deus ex
Joker/Maître du jeu
Joker/Maître du jeu
avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 23/02/2013

Inventaire
Âge: infini
Arme(s) et/ou Familier: ses membres chéris
Magie:

MessageSujet: Re: Une arrivée royale au pays sauvage    Dim 9 Mar - 19:32

Vous êtes enfin parvenu entier (ou presque) aux portes de la ville. Votre prochaine étape consistera à traverser la ville direction le temple, visible en tout point de la cité.

~~Fin de cette partie, rendez-vous même heure dans la partie centrale de l'île ♫~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une arrivée royale au pays sauvage    

Revenir en haut Aller en bas
 
Une arrivée royale au pays sauvage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Achete] Homme Sauvage Du Pays de Dun
» [NEUTRE] Dunlendings (Pays de Dun) & Woses (Druadan)
» Haiti sur une liste de pays juges ennemis de Wasington
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'univers d'Amaranth :: Le continent d'Amaranth :: Partie australe-
Sauter vers: